Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lettres de 3 frères poilus
  • Lettres de 3 frères poilus
  • : 3 frères, Maurice, Paul, Joseph, élevés dans une famille catholique et patriote qui ne roule pas sur l'or. Maurice passe son bac de philo en 1912, comme 7000 autres condisciples. Paul vient d'obtenir son Doctorat en médecine et part sous les drapeaux pour un service militaire normalement de 3 ans. Joseph est un jeune vicaire. Leur destin va basculer au cours de l'été 1914. Voici, semaine après semaine, leur correspondance de guerre. Que leur courage ne soit pas oublié.
  • Contact

Archives

5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 18:20

Je dois tout d'abord toutes mes excuses aux lecteurs de ce blog. Le récit de la course de trains  et les agapes qui ont suivi ne datent pas de septembre 1915 mais de septembre 1913, des temps heureux avant la guerre donc.
La lettre qui suit a une tonalité bien différente.
Je ne peux dans ce blog passer sous silence la mort du dernier combattant de la Grande guerre à avoir connu les tranchées, Harry Patch, décédé à l'âge de 111 ans le 27 juillet dernier. Cet Anglais avait été mobilisé à l'âge de 18 ans et blessé par un obus à la terrible bataille de Paschendaele (Belgique). Il avait, parait-il, par la suite qualifié la guerre de "crime organisé".
le voici  ci-dessous. La seconde photo, à droite, a illustré beaucoup de manuels scolaires anglais; c' est en fait une photo de composition réalisée semble t'il dans des tranchées de 2e ligne.
Thiaumont




Le 7-9-15

 

Bien chère maman,

 

Nous voilà bientôt à la mi-septembre et rien ne se produit, que c'est donc long !! Quant à moi je suis toujours en bonne santé et sur l'expectative. De Paul j'ai eu une lettre  il n'y pas très longtemps ; ils étaient en repos, au moment où il m'écrivait. De Joseph aussi une lettre ; il est toujours très bien et content de son sort, mais il se plaint d'être sans nouvelles de Paul. Les fraîches nouvelles de Maubeuge m'ont causé un vif soulagement et un immense contentement. Allons espérons toujours pour cette année et soyons confiants comme eux. il vient d'arriver ici une triste affaire; un sergent major du 127 a été assassiné par un poilu revenant du front, car celui-ci avait trouvé le sergent-m couché chez lui avec sa femme ; il a été arrêté ; ça date de ce matin. Hélas. Allons à bientôt de tes nouvelles. Envoie effets d'hiver (1 caleçon, chandail, gants) car il fait froid ici; Je t'embrasse de tout coeur.

Ton Maurice

 
prochaines lettres vers le 16 septembre...

Partager cet article

Repost 0
Published by thiaumont
commenter cet article

commentaires