Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lettres de 3 frères poilus
  • Lettres de 3 frères poilus
  • : 3 frères, Maurice, Paul, Joseph, élevés dans une famille catholique et patriote qui ne roule pas sur l'or. Maurice passe son bac de philo en 1912, comme 7000 autres condisciples. Paul vient d'obtenir son Doctorat en médecine et part sous les drapeaux pour un service militaire normalement de 3 ans. Joseph est un jeune vicaire. Leur destin va basculer au cours de l'été 1914. Voici, semaine après semaine, leur correspondance de guerre. Que leur courage ne soit pas oublié.
  • Contact

Archives

14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 12:56

Pour les 3 frères Maurice, Sergent, Paul, médecin major en première ligne, Joseph, Prêtre-infirmier (et leurs parents séparés par la guerre, une sorte de routine s'est installée et ils évoquent de moins en moins une  victoire prochaine. La préoccupation principale de ces 3 soldats est devenue le climat, froid et humide en cet automne 1915, dont les rigueurs sont atténuées par les colis envoyés par leur mère; Leur père et leur soeur sont restés  en zone occupée à Maubeuge et les nouvelles sont rares...
Thiaumont

 

Le 14 Nov 1915

 

Bien chère maman,

 

J'ai reçu hier soir ton petit colis qui m'a fait grand plaisir, le beurre surtout car ici on n'en voit pas souvent. J'ai reçu la lettre en même temps. Je vois que là-bas vous êtes favorisés par le beau temps; ici il pleut sans cesse depuis notre arrivée aux tranchées et aujourd'hui la neige fait son apparition. Que va être l'hiver ? Le froid  étant le plus terrible pour nous, surtout le froid humide. A part ça rien de nouveau. Je vais toujours bien, quoique je tousse un peu. Hier nous avons été bombardés par des obus de gros calibres qui ne tombaient pas loin de notre sape ; heureusement aucun blessé. Ce matin, nous avons ramassé un boche, je ne sais pas trop ce qu'il venait faire chez nous étant sans armes. Allons à bientôt de tes nouvelles. Je t'embrasse de tout coeur. Mille baisers à Eddy et tous mes hommages à nos amis de Moras.

Maurice

 

 

Ce 6 déc 1915

 

Mon bien cher Maurice

Je commençais à être assez inquiet lorsque ta carte m'est arrivée ce matin. Depuis les premiers jours, de novembre en effet je n'avais plus rien de toi. Enfin tu vas bien et tu me sembles devoir traversé sans indisposition les quelques jours de gros froid que nous avons eus ces derniers temps. Maintenant c'est la pluie, la boue, le vent on ne peut plus sortir les chemins sont impraticables. Je crois t'avoir raconté les incidents et les impressions de mon voyage. Jean l'adjudant a eu 8 grands jours de permission à l'occasion du service de son frère. Je joins à ma carte une petite photographie qui me représente entre Jean et Pierre N.. Quand tu pourras tu l'enverras à Paul en le priant de la faire suivre à Moras. Le discours qui a été prononcé pour le service de Paul est maintenant imprimé. J'en ai envoyé un exemplaire à Mr M.. Je n'ai toujours rien de Paul. Il a déjà profité d'une seconde permission. Quand  sera-ce ton tour ?? Allons soigne toi du mieux possible ; garde pieusement la santé de l'âme et du corps. Je t'embrasse de tout coeur.

Joseph

Prochaines lettres vers le 8 décembre...

Partager cet article

Repost 0
Published by thiaumont
commenter cet article

commentaires