Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lettres de 3 frères poilus
  • Lettres de 3 frères poilus
  • : 3 frères, Maurice, Paul, Joseph, élevés dans une famille catholique et patriote qui ne roule pas sur l'or. Maurice passe son bac de philo en 1912, comme 7000 autres condisciples. Paul vient d'obtenir son Doctorat en médecine et part sous les drapeaux pour un service militaire normalement de 3 ans. Joseph est un jeune vicaire. Leur destin va basculer au cours de l'été 1914. Voici, semaine après semaine, leur correspondance de guerre. Que leur courage ne soit pas oublié.
  • Contact

Archives

7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 21:38
Où l'on apprend que les bonbons étaient aussi le réconfort des poilus... et que les caoutchoucs (c'est à dire les imperméables) ne faisaient pas partie de l'équipement normal du soldat français de première ligne au plein coeur de l' hiver 1915-1916.
Thiaumont

argonne première ligne française     Dans les tranchées de l'Argonne-1915

8-1-16

 

Bien chère maman,

 

J’ai reçu ta dernière lettre et je vois que tu es toujours en bonne santé. Moi je me porte bien, malgré le mauvais temps. Depuis le 5 nous sommes de nouveau en première ligne, toujours dans le même coin. Notre repos a été bien court, mais je pense que notre séjour aux tranchées sera pareil. C’est fait à cause des piqûres qu’on nous fait contre la typhoïde. Hier soir en bouchant un boyau en 1ere ligne, comme nous étions monté sur le « bled » c à d sur la terre ferme, j’ai eu un de mes hommes blessé à coté de moi ; il a comme nous disons le « filon ». J’attends le paquet avec impatience. Si tu pouvais m’avoir un caoutchouc, ce serait grandement utile avec le temps qu’il fait. Parle en à Paul car je lui en ai glissé un mot. Allons à bientôt de tes nouvelles. Je t’embrasse de tout cœur.

Maurice

 

Le 12-1-16

Bien chère Maman

 

J’ai bien reçu ta dernière lettre ; mais je vois que tu n’as pas reçu une de mes lettres te disant que j’avais reçu le colis de bonbons, dont je me suis régalé ainsi que les camarades, car ici on partage tout. Je serais bien content d’avoir un caoutchouc car il me serait d’une grande utilité. Nous sommes toujours dans les tranchées et l’artillerie tire avec plus d’intensité. J’ai de bonnes nouvelles de tous ; espérons qu’il en sera toujours ainsi. Je vais toujours bien. Je t’envoie une autre lettre. Mille baisers

Maurice

 

 

Le 12-1-16

 

Bien cher Joseph,

 

J’ai reçu ta dernière lettre. Je vais toujours bien malgré le mauvais temps ; nous avons constamment de l’eau et dans les tranchées surtout en 1ere ligne, c’est peu intéressant. Le petit groupe que je t’ai envoyé a été tiré par Mr Gouranton, aumônier à la 12eme ; c’est un sergent, qui mange avec nous au repos et qui est très aimable et  très gentil pour nous. il a la croix de guerre. J’ai reçu une carte de Mr N., qui me souhaite la bonne année et me parle de son fils Jean. Je souhaite comme eux qu’il soit prisonnier et qu’il reviendra sain et sauf, cette terrible guerre finie. Ne les oublies pas quand tu les verras. J’ai de bonnes nouvelles de tout le monde. Je n’aurai pas de permission avant fin février car il y a 4 sous officiers avant moi. Si tu pouvais me procurer un porte plume réservoir, je serai content. A bientôt de tes nouvelles. je t’embrasse de tout cœur

Maurice

 

Ce 15 janvier 1916

 

Mon cher Maurice,

 

Je viens de recevoir ta carte-lettre avec tes souhaits dont je te remercie. J'espère qu'ils se réaliseront et que l'année 1916 verra l'écrasement de ces maudits Boches et notre Victoire définitive. Que de temps s'est écoulé depuis notre rencontre à Lyon, au moment où nous rejoignions nos régiments. Ce qui m'étonne le plus dans cette guerre, c'est sa durée. Tu fais dans des conditions spéciales ta troisième année de service : il vaut mieux ainsi du reste, que si tu avais été rappelé, une fois ton service fini. Je suis heureux que mes petits paquets te fassent plaisir ; je t'en envoie un autre contenant du tabac et quelques brochures qui te distrairont. Combien mettent-ils de temps à te parvenir ?

Maman m'a envoyé un colis de bonbons pour le jour de l'an, où se trouvaient également les chocolats de madame M.. Le tout m'est arrivé en marmelade et j'ai dû en jeter la moitié. Ces colis, je crois, au moins ceux qui pèsent plus d'un kilog doivent passer par le dépôt. C'est ce qui explique l'état dans lequel ils arrivent. Je reçois aujourd'hui un saucisson qui sera une bonne ressource dans les tranchées. Cette vie de tranchées, nous l'avons reprise voilà quelques jours. Comme le pays est plat comme un billard, nous naviguons pendant des kilomètres dans la boue des boyaux avant d'arriver en ligne. Ce n'est pas drôle. De plus nous sommes infestés par les rats et les souris. Nous aurions bien besoin d'un chien ratier. Dans notre secteur, nous sommes arrosés d'obus et de torpilles ; de plus nous avons à veiller toujours aux gaz asphyxiants. Néanmoins nos pertes sont minimes car les abris sont bons et du reste il y a très peu de monde dans les tranchées de 1ere ligne.

Pour les poux, le mieux c'est de faire bouillir 10 minutes ton linge   et tes lainages dans les périodes de repos : mais tu ne pourras pas t'en débarrasser complètement car la paille doit en être garnie. Je ne sais si je pourrai avoir un imperméable pour toi car nos repos se passent dans une bourgade abandonnée. Je verrai. Bon courage, je t'embrasse bien fort.

Dr Paul B.

 

Comment s'appellent les médecins de ton régiment ? Sont-ils l'objet d'une relève ?

prochaine lettres vers le 19 janvier

Partager cet article

Repost 0
Published by thiaumont
commenter cet article

commentaires