Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lettres de 3 frères poilus
  • Lettres de 3 frères poilus
  • : 3 frères, Maurice, Paul, Joseph, élevés dans une famille catholique et patriote qui ne roule pas sur l'or. Maurice passe son bac de philo en 1912, comme 7000 autres condisciples. Paul vient d'obtenir son Doctorat en médecine et part sous les drapeaux pour un service militaire normalement de 3 ans. Joseph est un jeune vicaire. Leur destin va basculer au cours de l'été 1914. Voici, semaine après semaine, leur correspondance de guerre. Que leur courage ne soit pas oublié.
  • Contact

Archives

1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 14:55

Verdun-fort-de-Vaux--72-.JPG

Fort de Vaux

 

un lien utile : www.verdun-meuse.fr, archives et actualités sur les sites de la Grande Guerre

 

 

 

 

 

Maurice est engagé dans la fournaise de Verdun, Paul est probablement en Champagne, tandis que Joseph, le Vicaire infirmier reste dans son hopital de campagne dans les Vosges. Les permissions ont été suspendues, au grand désespoir de Maurice qui n'en a pas eu depuis un an, puis rétablies. Il peut enfin aller embrasser sa mère à Moras dans le Sud...

Thiaumont

 

Le 2 Mai

 

Bien chère maman,

 

Suis toujours en bonne santé et au repos à l'arrière. Malheureusement les permissions sont encore suspendues quelques jours, je t'assure que je la prendrai aussitôt qu'on me la donnera, je ne renverrai pas plus tard, car ici il faut prendre quand ça vient (1 jour de retard et ??!!). Le temps est superbe. J'ai reçu tes 2 colis qui m'ont fait un immense plaisir. A bientôt. Je t'embrasse

Maurice

 

 

Le 3 Mai

 

Bien chère maman,

 

Suis toujours en bonne santé. Rien de bien neuf ; le temps est superbe et notre repos sera merveilleux. Un beau petit village où l'on respire le bon air la paix et la tranquillité en attendant d'aller voir Moras : j'ai tout de même bon espoir d'y aller. Je pense que cette fois on va nous adjoindre la classe 16 ; nous allons bientot voir ces jeunes gaillards dont l'entrainement est parait-il parfait. Ici je suis chef popotier ; c'est moi qui fait la popote des sous-of de la Cie; ces hautes charges sont assez dures, car il faut se débrouiller pour trouver tout. Aujourd'hui nous mangeons du poisson. Adieu et à bientôt le plaisir de t'embrasser.    

Maurice

 

 

 

 

8 mai 1916

 

Bien cher Joseph

 

Enfin j’ai réussi à obtenir ma permission et je n’ai pas essayé de la retarder de peur qu’elles ne soient encore suspendues. je suis arrivé à Moras dimanche matin ; maman se préparait à aller à la messe, car elle ne m’attendait pas du tout ; tu vois d’ici la surprise. Enfin le temps est beau et ma permission sera très agréable. Allons à bientôt de tes nouvelles. Tous mes respects à Mr et Mme N.. Nous t’embrassons tous deux de tout  cœur.

Maurice

 

Prochaines lettres vers le 16 mai...

Partager cet article

Repost 0
Published by thiaumont
commenter cet article

commentaires