Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lettres de 3 frères poilus
  • Lettres de 3 frères poilus
  • : 3 frères, Maurice, Paul, Joseph, élevés dans une famille catholique et patriote qui ne roule pas sur l'or. Maurice passe son bac de philo en 1912, comme 7000 autres condisciples. Paul vient d'obtenir son Doctorat en médecine et part sous les drapeaux pour un service militaire normalement de 3 ans. Joseph est un jeune vicaire. Leur destin va basculer au cours de l'été 1914. Voici, semaine après semaine, leur correspondance de guerre. Que leur courage ne soit pas oublié.
  • Contact

Archives

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 20:09

 

Verdun-mort-homme--87-.JPG 

près de Verdun, le Mort-Homme, qui a été un des secteurs les plus inhumains de la bataille.

 

Maurice, toujours Sergent au 127e de ligne, a eu enfin une courte permission qui lui a permis de retrouver sà mère à Moras, mais apparemment aucun autre membre de la famille. Après un nouveau  répit, son bataillon fait connaissance pour de bon avec l'enfer de Verdun...

Thiaumont

 

 

Le 16 Mai

bien chère maman

 

Suis arrivé à bon port ; le régiment est toujours au repos, cela me sera une transition. J'ai vu Mme C. dont m'avait parlé Mr S. (?).  j'ai été bien reçu. Paul sera sans doute arrivé, c'est dommage qu'il ne soit pas arrivé plus tôt. Nous sommes là pour quelque temps encore. Je t'écrirai plus longuement un de ces jours. Je t'embrasse de tout coeur ainsi que Paul

Maurice

 

Le 21 Mai

Mon cher Joseph

 

Me voilà de retour, sans avoir pu rencontrer Paul, ce qui est malheureux. Enfin me voilà de retour et nous sommes toujours au repos. Mon voyage s'est bien effectué. Rien de neuf tout va bien. Que se passe t'il à B ? Je m'arrête car le courrier va partir. Je t'embrasse de tout coeur. Mille bonnes choses à la famille N.. Ton frère qui t'aime

Maurice

 

Le 28

Bien cher Joseph

 

Tu vas dire que j'imite Paul ; c'est un peu vrai, car j'écris moins souvent ; mais bien qu'au repos, on est toujours pris. J'ai à m'occuper de toute une section ; et le travail ne manque pas. J'écris à maman à Paul et à toi en même temps ; je vais même écrire à papa. Quoi de nouveau à B ? Ma permission s'est bien passée, mais c'est court. Enfin espérons que le retour est proche. A bientôt de tes nouvelles. Je t'embrasse de tout coeur. Tous mes respects à la famille N.

Maurice

 

 

 

Le 1er juin

 

Bien cher Joseph

 

nous sommes de nouveau en tranchée dans un coin peu réjouissant (te rappelles-tu la fameuse Sibylle). Hier nous y sommes allés mais le peloton s’étant égaré nous n’avons pu gagner les premières lignes car pas de boyaux et le retard a fait que nous sommes arrivés au jour, d’où impossibilité de se montrer. Malgré cela un de nos bataillons a regagné le village y faisant 250 prisonniers 2 officiers et 5 mitrailleuses, c’est parfait.

La canonnade dure toute la journée et sur les 1ères lignes ce qui fait qu’elles n’existent plus, c’est la guerre en rase campagne et tu sais avec l’artillerie qu’il y a, c’est guère intéressant, aussi beaucoup de pertes. Je remonte ce soir avec le peloton gagner ces lignes, que m’adviendra-t-il ?  Je ne pourrai écrire car le service du vaguemestre est périlleux. Aussi dis à Maman de patienter. Adieu et bientôt de tes nouvelles. Je t’embrasse de tout cœur.

Ton Maurice

 

prochaines lettres vers le 1er juin

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thiaumont
commenter cet article

commentaires