Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lettres de 3 frères poilus
  • Lettres de 3 frères poilus
  • : 3 frères, Maurice, Paul, Joseph, élevés dans une famille catholique et patriote qui ne roule pas sur l'or. Maurice passe son bac de philo en 1912, comme 7000 autres condisciples. Paul vient d'obtenir son Doctorat en médecine et part sous les drapeaux pour un service militaire normalement de 3 ans. Joseph est un jeune vicaire. Leur destin va basculer au cours de l'été 1914. Voici, semaine après semaine, leur correspondance de guerre. Que leur courage ne soit pas oublié.
  • Contact

Archives

14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 22:25

Pour les 3 frères, aux prises avec les intempéries et la boue, en cette fin d'automne 1915, il y a aussi une question sans réponse : que deviennent leur père et leur soeur Yvonne restés en zone occupée à Maubeuge, tandis que leur mère est dans le sud, tenant un petit commerce ? Pour tous la guerre est entrée dans une sorte de routine désespérante.
Thiaumont


15 décembre 1915

 

Bien cher Joseph

 

J’espère que tu es toujours en bonne santé malgré le temps ; quant à moi je commence à souffrir du froid. Il ne fait pas fort bon dans les tranchées ces temps ci, enfin ! ? Nous avons passé un bon repos à l’arrière, ça nous a fait du bien. Nous allons passer la Noël dans les tranchées, je te raconterai comment cela s’est passé ; rien de Maubeuge, que deviennent-ils ? quel  (? illisible), espérons ; en attendant bientôt de tes nouvelles. Je t’embrasse de tout cœur

Maurice

 

Le 22 déc 1915

 

Mon cher Maurice,

Ton dernier petit mot m'arrive aujourd'hui ; j'y réponds aussitôt car je ne veux pas te faire attendre. Je comprends qu'il soit dur en hiver d'habiter les tranchées. Le froid, la neige, l'humidité, tout concourt à en faire un séjour insupportable.  Soigne toi de ton mieux. En qualité de sergent tu es mieux à même de te soigner que les hommes. J'ai eu dernièrement des nouvelles de Paul. Il va bien mais il se plaint aussi de l'eau et du froid il va acheter sabots et chaussures. Ici c'est également  la saison d'hiver ; après quelques jours d'un froid sec la neige est tombée en abondance aujourd'hui elle fond : on ne sait plus où poser les pieds. Maman m'écrit très régulièrement. Dans sa dernière lettre elle me disait qu'il n'y avait pas moyen d'avoir des nouvelles de Maubeuge. Je me demande ce que Papa et Yvonne font pour prendre patience. Plus que nous encore ils doivent désirer la fin de la guerre. Quand penses-tu prendre une permission ? Ton tour ne tardera pas sans doute. Le chanoine Y. est venu me voir hier par un temps épouvantable. Il fait partie d'un groupe de brancardiers. Il n'a pas l'air content. Il m'a fait ses doléances ; nous avons cassé la croute ensemble. N'oublie  pas de me dire comment vous aurez passé la fête de Noël. Je t'embrasse de tout coeur et je demande à Dieu pour toi protection et secours.

Joseph


prochaines lettres vers le 29 décembre. Bonnes fêtes à tous, bien au chaud !

Partager cet article

Repost 0
Published by thiaumont
commenter cet article

commentaires