Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lettres de 3 frères poilus
  • Lettres de 3 frères poilus
  • : 3 frères, Maurice, Paul, Joseph, élevés dans une famille catholique et patriote qui ne roule pas sur l'or. Maurice passe son bac de philo en 1912, comme 7000 autres condisciples. Paul vient d'obtenir son Doctorat en médecine et part sous les drapeaux pour un service militaire normalement de 3 ans. Joseph est un jeune vicaire. Leur destin va basculer au cours de l'été 1914. Voici, semaine après semaine, leur correspondance de guerre. Que leur courage ne soit pas oublié.
  • Contact

Archives

8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 17:50

1er-mars-1915.jpg

 

 

 

 

 

Dans 3 jours sera commémoré l'armistice de 1918. Quatre-vingt quatorze ans après la fin de la Grande guerre et deux ans la publication des dernières lettres des 3 frères poilus, la souffrance et l'héroïsme de ces soldats continue de susciter de l'intêrêt et à soulever bien des questions comme en témoignent les  presque 10000 visiteurs de ce modeste blog. Merci à eux, tant me serait insupportable l'oubli de ces jeunes (parfois trés jeunes) gens.

 Moi-même, qui me suit contenté de retranscrire ces quelques 200 lettres en y insérant quelques illustrations, je suis écartelé entre l'admiration que je voue à tous ces héros ordinaires, l'intime conviction que leur sacrifice n'a pas été inutile, et ma conception plutôt pacifique de la marche du monde ; Ne suis-je pas  tenté, en 2012, de reprendre à mon compte les quelques lignes de mon cher Brassens :

" Jugeant qu'il n'y pas péril en la demeure, allons dans l'autre monde en flanant en chemin

Car à forcer l'allure, il arrive qu'on meure pour des idées n'ayant plus cours le lendemain

Et s'il est une chose amère, désolante, en rendant l'âme à Dieu, c'est bien de constater

Qu'on a fait fausse route, qu'on s'est trompé d'idées

Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente..."

 

Les jeunes soldats, en rendant l'âme, ont-ils eu le sentiment de se tromper d'idées ?  Le plus jeune des 3 frères, qui s'est vu mourir à petit feu sur le  champ de bataille de Verdun dans la fleur de l'âge, aurait certes eu le temps de  nous le dire, Mais aurait-il eu seulement le même avis quarante ans plus tard, s'il avait survécu, en observant la naissance du couple franco-allemand ? Nuance, tout est dans la nuance... Y a t'il en vérité...une Vérité ?

 

Thiaumont

Partager cet article

Repost 0
Published by thiaumont
commenter cet article

commentaires