Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lettres de 3 frères poilus
  • Lettres de 3 frères poilus
  • : 3 frères, Maurice, Paul, Joseph, élevés dans une famille catholique et patriote qui ne roule pas sur l'or. Maurice passe son bac de philo en 1912, comme 7000 autres condisciples. Paul vient d'obtenir son Doctorat en médecine et part sous les drapeaux pour un service militaire normalement de 3 ans. Joseph est un jeune vicaire. Leur destin va basculer au cours de l'été 1914. Voici, semaine après semaine, leur correspondance de guerre. Que leur courage ne soit pas oublié.
  • Contact

Archives

31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 21:28

Joseph.jpg

Joseph, le vicaire, au centre, en cantonnement à Bruyères, dans les Vosges

Maurice, jeune sergent de 22 ans, titulaire d'un bac philo, et ses deux frères, Paul, médecin des tranchées et Joseph, vicaire-infirmier, sont au coeur de la tourmente. L'hiver humide et glacial n'est pas propice aux grandes offensives, et Verdun est encore épargné pour quelques semaines. Maurice est en cantonnement dans les bois, et profite des colis des uns et des autres tout en pensant à sa soeur Yvonne et son père restés à Maubeuge en zone occupée.
Thiaumont

1 Février 16


 
Bien chère Maman,

 

J’ai reçu ta lettre ; je n’ai encore rien reçu. Nous sommes toujours au repos, mais nous avons changé de place. Là où nous sommes en plein bois, c’est une véritable caserne ; dortoirs, réfectoire, cuisines, W.C., enfin tout le confort, sauf l’eau et la boisson. Nous allons travailler ; à part ça rien de neuf. Je vais toujours bien. Le froid devient plus vif et la pluie nous abandonne un peu, ce n’est pas trop tôt.  Quoi de neuf là bas, à bientôt de tes nouvelles. Je t’envoie un colis revues et lettres.

Je t’embrasse de tout cœur

Maurice

 

Le 3-2-16

 

Bien chère maman

 

Je suis heureux de t'apprendre que le caoutchouc m'est arrivé en bon état ce matin et qu'il me plait tout à fait bien. Je te remercie bien, car il me sera d'une grande utilité ; j'en ai déjà remercié Joseph qui en est le généreux payeur, et je le ferai encore maintenant que je suis en possession de l'objet.

Le temps se maintient au beau sec, il fait même froid, mais ce ne sera pas pour longtemps. Va t'on changer de coin on en parle assez, on verra bien. Que pense-t'on des zeppelins à Moras ? Paul est toujours en bonne santé ainsi que Joseph, j'ai assez souvent de leurs nouvelles. A part ça nous sommes toujours au repos et tout à fait bien cantonnés. A bientôt de tes nouvelles. Merci encore. Je t'embrasse de tout coeur. Meilleur souvenir à toutes ces dames qui s'intéressent à moi;

Maurice

 

 

 

Le 3-2-16

 

Bien cher Joseph,

 

J’ai reçu en leur temps tes deux lettres dont je te remercie de grand cœur ; je vois que nous sommes favorisés du ciel au point de vue santé, espérons que Papa et Yvonne vont toujours bien, malgré le climat, les privations et le voisinage insupportable de ces maudits boches. Je te remercie mille fois pour l’imperméable que je viens à l’instant de recevoir et qui me plaît fort, j’en suis très content.

Mais tu es vraiment trop bon, tu m’avais demandé ce qui me plairait comme cadeau tu m’en fait deux superbes ; que de remerciements je te dois ! ! Merci mille fois encore pour le caoutchouc et merci de tout cœur pour le porte-plume réservoir qui sera très bon, car j’en connais la marque. Je t’offrirai la première prose qui sortira de ce beau porte-plume. Merci et à bientôt de tes excellentes nouvelles. Je t’embrasse de tout cœur. Souvenir à la famille N.

Maurice

 

Le 7-2-16

 

Bien chère Maman,

 

Disposant d’une matinée de liberté je t’écris ces quelques mots pour te dire que j’ai reçu ton excellent colis qui m’a fait d’autant plus plaisir qu’ici nous ne trouvons rien étant dans un camp au milieu des bois.

Le saucisson était encore meilleur que les derniers, quant au beurre il m’a permis de faire nombreuses tartines dans mon café du matin. Enfin merci de tous ces délicieux cadeaux. Suis toujours en bonne santé ; rien de neuf ; l’imperméable me rend de grands services maintenant, car il pleut constamment. J’ai eu une lettre de mon professeur de Philosophie. Je t’embrasse de tout cœur.

Maurice

 

Le 7-2-16

 

Cher Joseph

 

Je suis très heureux de t'apprendre que j'ai reçu le porte-plume avant hier ; il est arrivé en bon état et va tout à fait bien, je t'en remercie beaucoup et j'en suis très content. Merci encore pour le manteau, il vient de me servir joliment, car le temps s'est remis à la pluie.

Je suis toujours au repos et en excellente santé. Rien de neuf à part ça. Je suis sergent signaleur, c'est un petit filon. J'ai reçu une lettre de mon professeur de Philosophie de Lille Monsieur l'abbé Y., cela m'a fait un grand plaisir. J'ai fait un rêve aujourd'hui dans lequel : parti voir papa et Yvonne j'ai été pris par les Boches à Lille et j'ai vu Yvonne sans pouvoir lui causer ; qu'est ce que cela veut dire. Je t'embrasse de tout coeur

Maurice

 

7-2-16

 

Bien cher Joseph

 

Je viens de recevoir ta carte qui me laisse voir que tu vas partir en permission vers le 20 février. Quant à moi il me paraît bien difficile que la mienne puisse coïncider avec la tienne vu que mon tour, d'après la Cie ne me paraît devoir arriver que vers la fin Mars, alors !! A moins que comme originaire des pays envahis, on fasse certaines faveurs, j'ignore. Prendre un tour, vouloir passer devant les autres, c'est guère possible. C'est malheureux. A bientôt de tes nouvelles. Je t'embrasse de tout coeur.
Maurice

Prochaines lettres vers le 16 février

Partager cet article

Repost 0
Published by thiaumont
commenter cet article

commentaires